Vœux 2018

Écrit par Philippe LAURIOT

VŒUX 2018

Chers confrères, Chères consœurs,

C’est avec plaisir que je viens vous présenter mes vœux pour cette nouvelle année, en souhaitant que notre profession avance dans la bonne direction, que la mission de service public que nous rendons soit enfin reconnue à sa juste valeur. (Comme l’an dernier et comme les autres années…)

2018 sera une année charnière (comme 2017, comme 2016, comme 2015…)

Mais est-ce vraiment ce que je veux vous dire ? Est-ce cela que vous avez envie d’entendre ?
2018 ne sera-t-il pas le début de la fin pour notre métier ? 2018 sera-t-il le début d’une nouvelle ère pour notre métier ?
Forcément je ne peux que souhaiter la seconde option (la plus optimiste), mais ce n’est pas moi qui en décide. Ni nous à la FNAP. Ni nous les ambulanciers. Nous n'avons pas le pouvoir de décider mais nous avons le pouvoir d'influer sur les décisions, nous avons le pouvoir de proposer une autre alternative que celle des marchands du temple….

Seuls vous pouvez décider d'influer sur votre avenir.

A titre personnel j’ai décidé de me battre pour la FNAP, parce que quand je me bats pour la FNAP je me bats pour mon entreprise et pour mon métier. Mais quand je me bats, ma seule force ne suffit pas. J’ai donc besoin d’être aidé et soutenu. Et être soutenu ce n’est pas seulement prendre conscience des défis à venir. Ce n’est pas seulement payer une cotisation à une Fédération et attendre que les gens décident à ma place. C’est conscients, que nous sommes dans un monde en pleine mutation, que nous sommes une profession qui doit s’adapter dans un modèle économique qui n'est pas basé sur le bon sens et la bonne foi.
Aujourd’hui, notre Fédération n’est pas seulement force de contestation, elle est force d’écoute de l’ensemble de nos adhérents représentatifs de notre profession ce qui permet à la FNAP d'être une force de proposition allant dans le sens de l'intérêt général. Que l'ère numérique soit une aide au fonctionnel et à la rationalisation économique et non un prétexte au développement de l'irrationnel et de la paupérisation de notre profession.

Alors oui je vous demande d’adhérer à la FNAP parce que nous sommes aujourd’hui la seule fédération qui ne soit pas prisonnière des lobbys, parce que nous sommes la seule Fédération totalement indépendante, parce que chaque adhérent peut donner son point de vue quelle que soit la taille de son entreprise, parce que nous serons toujours à vos côtés pour vous accompagner dans la vie quotidienne de votre entreprise, parce que nous ne pouvons pas accepter de signer des accords sans aucune contrepartie en fragilisant nos entreprises.
Mais surtout parce que je veux vivre dans un monde où le sens commun conserve toute la place qui lui est due et nos entreprises relèvent de cela.

Le président

Philippe LAURIOT